-A A +A

Projet urbain Coeur de ville

le mail

Le projet Coeur de Ville se dessine pour faire de l'îlot entre les rues du Général-de-Gaulle, de l'Arrivée, de la Libération et de Mora, un espace habité remarquable du Grand Paris.

Les enjeux évoluent peu à peu, notamment pour tenir compte de la concertation, et visent à assurer la continuité des parcours piétons, conserver un îlot vert avec de la pleine terre, respectueux de l’environnement, promouvoir une intensification urbaine mixte et proposer un espace d’échanges multimodal à deux pas de la gare.

Le projet Coeur de ville doit ainsi s’accompagner d’un renforcement de l’activité économique de l’hyper-centre, dans un souci de prise en compte de l’environnement et des atouts paysagers du site.

L’histoire enghiennoise manifeste constamment ce souci d’articuler le développement économique et l’environnement, à l’image de la requalification urbaine des rives du lac: casino, établissement thermal et paysage.

Le souci du développement durable passe aussi par une préoccupation pédagogique. Les années qui viennent doivent permettre à la ville de concilier davantage encore la modernité des équipements à cet environnement.

Une philosophie qui guide tous les grands projets de ville, qu’ils touchent les aménagements (pôle d’échanges gare SNCF/gare routière, Île-des-Cygnes, avenue de Ceinture, …) ou la modernisation d’équipements comme les Rives d’Enghien.

En plus d’être une ville où il fait bon vivre, Enghien possède une attractivité nationale et européenne qui affirme chaque jour sa vocation touristique.

L’opération dite du Cœur de ville doit permettre de renforcer l’attractivité de l’hypercentre d’Enghien, d’améliorer l’entrée de ville nord est de la commune, notamment par une restructuration de l’îlot dit de la Diagonale Verte (nom issu du constat de l’implantation des masses végétales au sein de l’îlot), et un retraitement des espaces publics (place Foch…) entre le pôle d’échange et la halle alimentaire située Place de Verdun.

Cette opération s’inscrit au sein des réflexions sur les mobilités régionales et vise à repenser les mobilités individuelles et la place de la voiture en centre ville, pour favoriser les modes de déplacement doux : piétons, vélos.

Première étape de cette vaste opération, les études préalables au réaménagement de l’îlot ont été lancées à la suite de la délibération du conseil municipal d’Enghien-les-Bains, prescrivant le 15 octobre 2009, la mise en révision simplifiée du Plan local d’urbanisme (PLU), sur le périmètre géographique délimité par les rues du Général-de-Gaulle, de la Libération, de Mora et de l’Arrivée.

Localisé face à l’emprise ferroviaire, tangeanté par l’artère commerciale principale du secteur, et d’une superficie totale d’un peu plus de 2,7 hectares (dont près de 1,7 hectares nécessitent une restructuration, soit près des deux tiers de sa superficie), cet îlot urbain au fonctionnement intrinsèquement lié à celui des pôles administratif et transport d’Enghien-les-Bains, constitue en effet une formidable opportunité foncière pour engager une réflexion sur la restructuration du centre ville.

 

Key points: 

Une adresse électronique est à votre disposition pour poser ses questions sur le projet : coeurdeville@enghien95.fr

Contact: