-A A +A

ZOOM sur un sportif qui n’a pas peur de dépasser ses limites !

ZOOM sur un sportif qui n’a pas peur de dépasser ses limites OLIVIER DONVAL!

La 17ème édition du Triathlon d’Enghien-Val d’Oise a accueilli un athlète de haut niveau. 

Médaillé de bronze aux Jeux Paralympiques de Pékin en 2008, Olivier Donval participait pour la première fois au Triathlon d’Enghien. 

 

Un défi de taille. Malvoyant, ce champion du monde de vélo en tandem en 2011 a concouru à la course M, l’épreuve du Triathlon qui s’effectue sur les distances olympiques. Depuis un an seulement, Olivier Donval s’entraîne au triathlon. 

 

C’est un nouveau challenge pour ce cycliste qui a arrêté le sport de haut niveau après les Jeux Olympiques de Londres en 2012 afin de se consacrer à d’autres projets : se lancer dans un tour du monde et fonder une famille avec sa compagne.

Après avoir repris des études en management pour devenir cadre de santé, cet ancien kinésithérapeute ressentait l’envie le tarauder à nouveau. 

 

« J’avais envie de reprendre une activité sportive de loisirs et de me confronter à la compétition. Je voulais un sport en inclusion, dans un club pour personnes valides. » 

 

Impossible pourtant de courir un triathlon sans être guidé. « Le club du Pré Saint-Gervais (93) s’est montré très accueillant. Alors qu’il n’avait pas d’expérience d’accompagnement du handicap, le club accepté de me mettre un guide et les gars jouent le jeu. Ça s’est fait naturellement. Depuis que je m’y entraine, c’est ma 3ème course de l’année. Je m’épanouis complètement. »

 

Au Triathlon d’Enghien, c’est Ghislain qui le guide pour l’orienter dans sa course. Pour la première épreuve, 1,5km de natation dans le lac, ils sont reliés l’un à l’autre par une corde. « Je n’ai aucun repère dans le lac, il m’est indispensable. »

« L’organisation du Triathlon d’Enghien s’est montrée très ouverte. Ils ont trouvé une solution pour que je puisse participer. Pourtant sur l’épreuve de nage c’était compliqué. Ghislain et moi sommes reliés par une corde d’un mètre, il ne fallait pas que les autres concurrents s’y emmêlent les pieds. Ils m’ont donc fait partir juste après les autres. »

 

Lors de l’épreuve de cyclisme, 41km en forêt, ils pédalent sur un vélo en tandem, impossible donc d’attaquer les pentes en danseuse ;  et dans la course à pied de 10km, Ghislain court à ses côtés afin de le guider. 

 

Avec un temps de course de 2h48mn, ces deux triathlètes peuvent être fiers de l’exploit accompli. ​

Olivier DONVAL et son guide Ghislain !
Olivier DONVAL et son guide Ghislain !
Olivier DONVAL et son guide Ghislain !
randomness