-A A +A

Les enseignes dans la Ville

Les enseignes dans la Ville

Des enseignes plus harmonieuses : le pouvoir de séduction d’une ville passe par l’harmonisation des couleurs et des formes.

La signalétique commerciale, les enseignes, façonnent l’aspect général d’une ville :

  • Or la multiplication des enseignes et la trop grande variété des couleurs et des matériaux agressent l’œil du passant et vont à l’encontre de l’effet recherché (trop d’information nuit à l’attractivité du commerce). Ces excès de signes peuvent même parfois défigurer complètement le cadre architectural. Un traitement sobre et simple reposant l’œil du promeneur et mettant en valeur la vitrine du commerce est donc préférable.
     
  • C’est dans cet esprit que la Ville d’Enghien-les-Bains s’est engagée dans une politique de redynamisation et de valorisation de son centre ville afin d’en assurer le développement commerciale et touristique. Le succès de cette politique, qui s’attache par ailleurs à embellir les façades, réside dans l’implication simultanée des partenaires indissociables que sont : la Ville, les propriétaires d’immeubles, les commerçants et les artisans.
     
  • La zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager (ZPPAUP) ainsi que le règlement local de publicité et d’enseigne (RLP) doivent à moyen terme permettre de préserver, de valoriser l’identité du centre ville et d’harmoniser le paysage du centre ville en terme de signalétique.
     
  • Au titre VIII du livre V du code de l’environnement, l’enseigne y est définie comme « toute inscription, forme ou image apposée sur un immeuble et relative à une activité qui s’y exerce ». Par nature, la ville est multifonctionnelle : activité, habitat, loisirs, service, commerce, tourisme... Chacune de ses fonctions doit s’exprimer en synergie, en harmonie avec les autres.
     
  • L’intégration des enseignes dans cet environnement est donc primordiale pour le bien être de tous. Pour ce faire, des règles existent. Elles ont pour objectif d’éviter les installations d’enseignes inesthétiques et démesurées, de favoriser une plus grande cohésion de l’espace urbain, tout en prenant en compte les impératifs légitimes de l’activité commerciale.
     
  • Le « devoir » d’un commerçant : le dépôt préalable d’une demande d’autorisation de pose ou de modification d’enseigne en Mairie, au service urbanisme .