-A A +A

Le mécano de la Générale

Dimanche 19 Mars 2017 -15:00

Cinéma Jeune public

Le cheminot Johnnie Gray partage sa vie entre sa fiancée Annabelle Lee et sa locomotive, la Générale. En pleine Guerre de Sécession, il souhaite s'engager dans l'armée sudiste, mais celle-ci estime qu'il se montrera plus utile en restant mécanicien. Pour prouver à Annabelle qu'il n'est pas lâche, il se lance seul à la poursuite d'espions nordistes qui se sont emparés d'elle et de sa locomotive...

Le "Mécano de la General" est basé sur des faits réels : en avril 1862, durant la Guerre de Sécession, des espions nordistes se sont emparés, aux alentours d'Atlanta, d'un convoi ferroviaire et ont brûlé les ponts de la région, avant d'être finalement capturés par les troupes sudistes.

Si, comme le dit François Truffaut dans "La nuit américaine", "les films avancent comme des trains", on peut affirmer que "Le mécano de la Générale" en fait rugir la mécanique précise et implaccable, où le génie comique de Buster Keaton fonctionne à plein régime. Sa poésie burlesque est ici à son plus haut degré.

Souvent considéré comme son chef-d’oeuvre, "Le mécano de la Générale" est aussi probablement son film le plus ambitieux et le plus spectaculaire. Les moyens engagés sont considérables pour l'époque — la chute de la locomotive dans la rivière est d'ailleurs le plan le plus cher du cinéma muet. En outre un tiers du budget fut dépensé pour recruter quelques 15 000 figurants... Keaton fit également appel à la garde nationale de l'Oregon pour interpréter les soldats confédérés (ainsi ceux de l'Union). En revanche, peu d'argent fut consacré à la sécurisation des cascades, puisque Buster Keaton, comme à son habitude, les a toutes accomplies lui-même, y compris les plus dangereuses (chose impensable aujourd'hui sur un tournage !).

"Réalisme puissant, par-delà le comique, d’un style cinématographique qui restitue la largeur et la profondeur des espaces, l’ampleur et le rythme des mouvements, hissant le film au rang des grands classiques américains et soulignant la grave et singulière beauté du comique « sérieux » de Keaton." (Hervé Joubert-Laurencin).

"Le mécano de la Générale" est présenté ici en version numérique restaurée 4K.

Accompagnement au piano par un professeur de l'Ecole de musique d'Enghien-les-Bains.

En partenariat avec l'Ecole de musique d'Enghien-les-Bains.

95880 Enghien-les-Bains
En mairie: